00221 77 503 36 44 / 00221 70 101 71 50 rpjdrassemblement@yahoo.fr

Analysant  les listes électorales de la coalition gagnante wattu seneegal, dirigée  par l’ex président Abdoulaye Wade dont nous sommes  membres à la suite de la scission  de Mankoo taxawu senegal.

Le RPJD s’est réuni ce jour 18/juin/2017 et   décide à partir de ce jour de déterminer  à  nouveau son destin politique  face  à   la coalition  gagnante  wattu seneegal ,  qui  finalement à la publication de ses  listes électorales  a révélé  toutes ses combines son copinage et son manque d’éthique à l’épreuve  de la confection  des dites  listes  pour les législatives du 30 juillet 2017 .

Cette coalition  n’a  point réservé  la place qui sied  à nos militants.

C’est ainsi qu’elle a  investi que :

Monsieur Amadou SABALY responsable régional du parti rpjd  à vélingara comme candidat suppléant

Laissant en rade : nos camarades de parti :

1-  Pr. Coumba N’Dofféne NDIAYE secrétaire général  du parti RPJD.

2-Méta kaboré sage femme responsable politique rpjd  à Tamba counda

3-Abdou aziz faye professeur responsable politique à la commune de Diakhao  sine village Mbéllacadiao

4-Daouda SY responsable politique à vodébéré MATAM

Fort de ce constat, notre parti  a  décidé  de ne pas voter cette liste et tourner définitivement le dos à cette coalition  dirigée  par l’ex président Abdoulaye  WADE, qui a manqué d’éthique et  d’équité au moment de la confection des listes  électorales vis-à-vis de notre parti le rpjd.

Mes chers  militants, après cette manœuvre savamment, organisée,  par le comité électoral de cette dite coalition, dont le seul souci est d’écarter les militants de notre parti à la 13é législature.

Aujourd’hui,  il est plus que jamais nécessaire  de  s’organiser consciencieusement pour les élections présidentielles 2019 et  locales  avec une nouvelle élite politique issue de ces joutes électorales  afin, d’administrer librement les biens produits par les sénégalais pour eux même et par eux même.

Cette élite aura comme principale mission de régler définitivement  les problèmes de nos libertés politiques, du système de santé, de l’éducation du chômage des  étudiants diplômés, de l’insécurité grandissante, de la pauvreté, bref des inégalités des citoyens sénégalais par la mise en branle d’une nouvelle cour de répression de l’enrichissement illicite  qui arrachera les milliards et biens mal acquis pour une  meilleure redistribution des ressources publiques dans un plan de réforme pour le développement du Sénégal (PRDS) qui s’articule sur douze réformes phares, pour sortir le Sénégal  de la pauvreté.                                                                 Pr. Coumba  Ndofféne   NDIAYE   LEADER DE RPJD-                    Fait à Dakar le 18/06/2017