00221 77 503 36 44 / 00221 70 101 71 50 rpjdrassemblement@yahoo.fr

Pr. Coumba  N’Dofféne  NDIAYE  N’Délla  DIOUF dit Bour NDIAYE Leader du parti  du rassemblement pour la justice la démocratie et le développement.

Présentation du plan de réforme pour le développement du Sénégal (PRDS).

Quelles sont les réformes que vous préconisez pour sortir le pays de cette situation ?

Le RPJD s’engage à terminer, tous les chantiers entamés par le régime actuel ceci au nom du principe de continuité de l’état. Nous  préconisons pour 2017 et  2019  la réforme des bulletins multiples pour l’établissement d’un bulletin unique. Cette réforme ferait l’économie de plusieurs bulletins et  baisserait de 4,5 milliards du coût de chaque élection au Sénégal en plus cela garantirait plus la transparence des élections. Nous exigeons du  régime actuel  la baisse de la caution  aux présidentielles à  2, 5 millions pour qu’elle soit  accessible aux potentiels candidats  qui n’ont pas le devoir d’expliquer à la CREI des milliards acquis dans les gouvernements précédents et actuels  par conséquent son maintien à 60 millions exclurait du jeu les présidentiables aux mains propres.

Notre parti le rpjd préconise des réformes pour impulser une dynamique nouvelle à notre économie et à l’environnement des affaires

1-Nous allons réformer le fonctionnement des institutions de l’état que nous estimons budgétivores : présidence de la république 40 milliards contre 84 milliards sous le régime de Macky SALL assemblée nationale 6milliards contre 10 milliards sous ce régime Sall etc.…

Nous allons supprimer le HCCT qui est une institution de trop mais également résilier le contrat  APE Signé par le président Sall  et la France pour protéger notre économie et nos producteurs locaux.

2-la baisse de la fiscalité sur le salaire et celle des entreprises pour promouvoir l’emploi et les affaires

3-la prise en charge des revendications des enseignants et des agents du ministère de la santé.

le paiement des rappels de titularisation à plus de 40 000 enseignants ainsi que l’harmonisation des indemnités de logement  à tous les fonctionnaires de l’état du Sénégal et le recrutement des diplômés chômeurs  sortant des écoles de formation.

4-la baisse des droits d’inscriptions des étudiants, l’octroie des bourses ou  aides à tous les étudiants. L’électrification des villages non électrifiés  avec les milliards issus de la réforme n°1.

5-la mécanisation totale de notre agriculture, la création des fermes agro-pastorales (FAPA) dans chaque collectivité locale et village du Sénégal ainsi que des châteaux d’eaux pour alimenter les populations et le  bétail. Les fapas  auront un impact direct  sur l’emploi de 70% des populations sénégalaises

Sous ce rapport le Sénégal aura une bonne politique agricole et renversera le solde de sa balance commercial   qui est encore déficitaire sous le régime actuel avec l’importation des denrées.

6La promotion des pme-pmi et l’emploi des jeunes.

TTE- Transfert de technologie effective.

 Ce projet vise à implanter des usines de fabriques  de véhicules, de montage d’ordinateurs, de téléphone portable et de téléviseurs Samsung   au sénégalais. Nous allons aussi collaborer avec BMW, Peugeot, Toyota, Mercedes, la Corée du NORD particulièrement la firme SAMSUNG pour la réalisation de nos projets.

IL sera entièrement financé par l’état du Sénégal, grâce à sa nouvelle politique d’emploi et de réforme qui sera impulsé par notre gouvernement. de rupture.

Il  générera 100.000 cent  mille  emplois directs et environ 300.000, emplois indirects  au Sénégal et dans la sous-région les importations des véhicules au Sénégal seront suspendus.

7-nous allons développer une coopération avec la firme Toyota  japon pour implanter une usine de fabrique de véhicules d’un coût global de 350 milliards de franc Cfa  avec l’achat de la licence et la formation de nos ingénieurs et technicien (transfert de technologie) nous aurons une usine à Vélingara, Thiès,  Fatick , Tambacounda, Touba  et St louis..

8-nous allons faire confiance à l’expertise locale dans le domaine du BTP et de l’artisanat menuisiers etc.…

9-nous allons valoriser au mieux les pensions civiles et militaires.

10-la baisse de 30 %des denrées alimentaires, de l’électricité  et à 40 %  le prix du carburant.

11-la construction des pistes de production et des routes pour désenclaver certaines localités.

12- Au plan de la procédure des marchés public le gré à gré sera ramené à (500.000fr) cinq cent mille.

Sous ces réformes à l’opposition du PSE de SALL, le Sénégal aura une bonne politique agricole et renversera le solde de sa balance commerciale, qui est encore déficitaire sous le régime actuel avec l’importation à outrance à la place d’une politique d’’exportation pertinente.

Chers compatriotes nous vous invitons à militer pour un véritable changement !